Six façons d’aider un proche âgé à gérer son diabète

C’est une statistique étonnante pour les personnes âgées : Plus de 25 % des personnes âgées de plus de 65 ans sont atteintes de diabète, selon les Centres de service a la personne. L’âge est un des principaux facteurs de risque du diabète de type 2, la forme la plus courante de la maladie.

Les complications du diabète peuvent être graves. Le diabète augmente le risque d’infection. Il peut endommager le cœur, les reins, les nerfs et les yeux. Il augmente le risque de démence, d’incontinence et de chutes. Il réduit à la fois la qualité et la durée de vie.

Heureusement, le diabète peut être géré. Certaines personnes âgées peuvent maintenir leur glycémie à un niveau sûr en modifiant leur mode de vie, par exemple en améliorant leur alimentation, en faisant plus d’exercice, en arrêtant de fumer et en maintenant un poids sain.

Le médecin peut prescrire des médicaments, sous forme de pilules, d’injections ou de pompe à insuline. Les personnes atteintes de diabète doivent surveiller leur taux de sucre dans le sang et consulter régulièrement leur médecin.

Pour compliquer les choses, les personnes âgées sont souvent confrontées à de multiples problèmes de santé. Le programme national d’éducation sur le diabète affirme que le soutien de la famille est essentiel pour les aider à faire face aux soins quotidiens du diabète.

Si la famille donne souvent un coup de main, on a parfois l’impression que c’est un travail à plein temps ! Avec le vieillissement de la population, de plus en plus de membres de la famille se retrouveront dans ce rôle d’aide. C’est donc le bon moment pour passer en revue ces 6 conseils :

Aidez votre proche à prendre et à respecter ses rendez-vous avec son équipe soignante.

La gestion du diabète peut nécessiter de nombreux allers-retours entre le patient et ses différents prestataires de soins, qui peuvent comprendre son médecin traitant, son endocrinologue, son ophtalmologue, son podiatre et d’autres spécialistes si nécessaire.

Il y a ensuite les visites à la pharmacie, les cours d’exercice ou peut-être un groupe de soutien pour l’abandon du tabac. Les effets du diabète, tels que les problèmes nerveux et la perte de vision, peuvent rendre la conduite automobile dangereuse ou impossible pour votre proche.

Si vous ne pouvez pas vous charger de toutes les tâches du chauffeur, aidez votre proche à accéder à d’autres moyens de transport, tels que les transports en commun, les transports pour personnes âgées ou les services de covoiturage. Les aidants à domicile assurent également le transport et aident les clients à prendre leurs rendez-vous.

Accompagnez les clients à leurs rendez-vous.

Il est essentiel que votre proche suive les recommandations du médecin pour la prise de médicaments, ainsi que pour la mesure et l’enregistrement de la glycémie. Mais il peut se sentir inondé et dépassé par toutes ces informations.

Un soutien moral et une paire d’oreilles supplémentaire peuvent l’aider. Aujourd’hui, les prestataires de soins de santé reconnaissent le rôle important que jouent la famille et d’autres personnes pour aider les gens à gérer leur diabète.

Prenez des notes et aidez votre proche à préparer ses questions à l’avance. Les soignants professionnels à domicile peuvent également constituer une ressource de soutien précieuse, en accompagnant votre proche à ses rendez-vous et en partageant des informations avec vous.

Apprenez tout ce que vous pouvez sur l’état de santé de votre proche.

Consultez des informations en ligne fiables. La meilleure source d’information est le médecin de votre proche. Posez-lui toutes vos questions, par exemple sur les signes d’hypoglycémie et sur ce que vous devez faire si cela se produit.

Aidez à la gestion des médicaments.

Votre proche peut prendre des pilules pour contrôler son taux de sucre dans le sang. Si cela ne suffit pas, il peut recevoir des injections d’insuline avec une seringue ou un stylo, ou utiliser une pompe à insuline. Parlez au médecin pour savoir comment vous pouvez l’aider.

Aidez votre proche à noter les médicaments qu’il doit prendre, quand et comment. Examinez comment des boîtes à pilules, un tableau ou des alarmes peuvent l’aider à tout organiser et à respecter les délais. Les assistants vocaux peuvent également vous aider. Le médecin ou le pharmacien doit également passer en revue tous les médicaments que votre proche prend, pour tous les états de santé, au moins une fois par an.

Soyez créatif dans la cuisine.

L’un des moyens les plus importants de contrôler le taux de sucre dans le sang est le régime alimentaire. Le médecin de votre proche vous recommandera très probablement un régime alimentaire comprenant moins de sucres et de glucides, que l’on trouve dans les pâtes, les pommes de terre, le riz, les tortillas et les desserts.

Les personnes diabétiques devraient plutôt manger plus de légumes et de protéines. La taille des portions et le moment des repas ont également leur importance. Mais changer les habitudes alimentaires d’une vie peut être pénible ! Aidez votre proche à relooker son réfrigérateur et son garde-manger, et à adapter ses recettes pour qu’elles soient plus saines.

Soyez la pom-pom girl de votre proche pour augmenter son activité.

Outre une alimentation saine, l’exercice physique est un excellent moyen de contrôler la glycémie. Le médecin de votre proche peut vous prescrire un programme d’exercice approprié, qui comprendra des activités d’aérobie et de musculation. Il peut s’agir d’un cours d’exercice ou d’une séance d’entraînement à domicile.

Si votre proche ne peut pas marcher en toute sécurité, demandez au médecin de vous proposer des exercices en position assise, un cours d’exercice sur chaise ou un programme de remise en forme dans l’eau. Vous pouvez l’aider ! Et en vous promenant avec votre proche au lieu de lui rendre visite sur le canapé, vous ajoutez aussi un peu de mouvement à votre propre journée !

Si vous avez aimé cet article, cliquer ici pour d’autres

Related Post